Robertfred.com, poésie. "Aimer, sinon c’est faux"

La vague

Je dis : "vague !" ;
mon âme s'étend...
Je dis : "Non !"
mon âme s'écrase...

Va la danse et le flot.
Sur un large le rêve
lance la vie, se forme
et danse et se déhanche.

Le roulis, la houle,
mûrit une silhouette, un désir ;
l'eau trempe le sable
où s'enfoncent mes pieds...

L'air a un goût de sel
et le vent fouette mes cheveux ;
l'horizon brasse les nuages...

Mes mains sur les hanches
je cherche un équilibre :

                         je vis.